• Lisa Heinrich

Le transverse, aussi méconnu qu'essentiel

Dernière mise à jour : 6 sept. 2021

Dans cet article :

Connaissez-vous le transverse ?

Anatomie

Travail du transverse

En pratique


Un peu d'anatomie pour bien commencer la semaine !

Connaissez-vous le transverse ?

Le transverse ? Il est en général inconnu au bataillon, pourtant ce muscle a des fonctions essentielles au quotidien ! Toutefois, lorsque l'on travaille la sangle abdominale, on a tendance à se focaliser sur les grands droits (vous savez, les tablettes...). Il me semble pourtant important de savoir ce qu'est le transverse et aussi, de quelle manière il fonctionne. Le transverse, c'est la gaine profonde de l'abdomen, il se situe donc derrière les grands droits.

Imaginez les muscles comme une sorte de tissage.

Les grands droits vont avoir un tissage vertical, ils vont donc servir essentiellement à ramener les épaules vers le bassin. À l'inverse, le transverse va avoir un tissage horizontal, il va aider à maintenir toute la sangle abdominale.


Transverse - muscle profond de l'abdoment



Anatomie


Le transverse inférieur chez la femme enceinte (Source : "Abdominaux, arrêtez le massacre"
Le transverse inférieur chez la femme enceinte (Source : "Abdominaux, arrêtez le massacre"

Le transverse est un muscle assez étrange. Il est en deux parties. Dans sa partie supérieure, il est le muscle le plus profond de l'abdomen. Dans sa partie inférieure (sous le nombril) il devient le plus superficiel car les grands droits passent en dessous à cet endroit. Cette jonction est plus facile à voire chez les femmes enceintes. De profil, on distingue une sorte de plat juste au-dessus du pubis, juste avant la forme qui correspond à l'utérus et au bébé.


Le transverse est un muscle de mouvement (squelettique) mais il a cette particularité de fonctionner presque comme un muscle lisse (c'est-à-dire qu'il a un fonctionnement automatique comme le cœur par exemple). Prenez par exemple un éternuement, vous pouvez aisément sentir une contraction réflexe et puissante du transverse (de même lorsque vous vomissez). Cette contraction est très forte et impossible à maîtriser.


Travail du transverse


Il n'y a pas de mouvements particuliers qui font travailler le transverse comme cela pourrait être le cas pour les grands droits ou les obliques qui relient les côtes aux bassins. Le seul moyen de le contracter est de le resserrer sur lui-même grâce à l'expiration. Les abdominaux mal conduits vont au contraire le distendre (voir l'article "Se muscler autrement : la méthode de Gasquet"). Lorsque la partie basse du transverse est trop distendue (chez les personnes âgées ou suite à de multiples grossesses par exemple), on ne trouve souvent plus de fibres musculaires mais uniquement de la fibrose (une sorte de cicatrice de muscles). Dans ce cas, il est difficile voire impossible de rentrer le bas du ventre.


Dans le travail musculaire, il existe ce qu'on appelle des antagonismes et des synergies.

Pour prendre un exemple concret, voyons les trois muscles de la sangle abdominale évoqués précédemment : les grands droits, le transverse et les obliques.

La synergie est comme une alliance, c'est-à-dire que les muscles sont en mesure de travailler ensemble. C'est le cas des obliques qui peuvent s'allier avec les grands droits ou avec le transverse. À l'inverse, en raison de la disposition décrite plus haut, les grands droits et le transverse ne peuvent travailler ensemble : ils sont antagonistes. En effet, si la contraction des grands droits s'effectue en premier, il est impossible de resserrer le transverse par la suite.


En pratique


Lorsque l'on souhaite travailler le renforcement de sa sangle abdominale, il faut penser en priorité au transverse et ne jamais faire sans le transverse. Car même s'il n'est quasiment jamais travaillé et difficile à renforcer, il est essentiel dans la statique, la respiration, la silhouette et la protection du périnée.

La partie sur laquelle se concentrer en priorité est la partie inférieure du transverse, la plus superficielle. Pourquoi ? Tout simplement parce que cette partie est un véritable enchevêtrement de muscles et de tendons, ce qui en fait la "zone de faiblesse" car elle a aussi pour rôle non négligeable de soutenir l'utérus, la vessie et la partie inférieure de l'intestin.


Afin de s'assurer un bon travail quotidien du transverse, on peut appliquer ces consignes à tous les exercices réalisés :

- garder la colonne vertébrale étirée (on éloigne au maximum le sommet du crâne et le coccyx). Il ne s'agit pas seulement de chercher au plus haut avec la tête, mais également d'ancrer le sacrum le plus possible. Vous pouvez faire le test depuis chez vous ou à votre bureau : essayer d'appuyer les ischions (les deux os sous votre bassin) dans votre chaise et allez en même temps chercher le plus haut possible avec le sommet de votre crâne. Vous allez sentir une contraction dans le bas-ventre et également au niveau de votre colonne vertébrale (les muscles para-vertébraux). Voilà, vous travaillez déjà votre transverse !

- faire tous les efforts en commençant par l'expiration, du bas vers le haut

- ne jamais pousser vers le bas, descendre les côtes et le diaphragme dans les efforts du quotidien

- travailler les grands droits en "isométrique" c'est-à-dire en conservant la même longueur de muscle qui correspond à l'allongement de la colonne vertébrale


Pour plus d'informations, je vous recommande cette vidéo réalisée par la chaîne Anatomie 3D Lyon et qui vous permettra de vous représenter avec beaucoup de facilité l'implantation des muscles abdominaux.





Sources :

- Abdominaux : arrêtez le massacre ! par Bernadette Gasquet aux éditions Marabout.


139 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout